pH,  TAC  et  conductivité

pH - potentiel hydrogène

L’eau  est  un  composé  chimique  combinant  deux  atomes  d’hydrogène  (H2)  et  un  atome  d’oxygène  (O)  pour  former  l'EAU  (H2O).

 

Les  deux  atomes  d’hydrogène  forment  un angle de  105°  avec  l'atome  d'oxygène.

 

Cela  forme  une  molécule  dissymétrique  chargée  positivement  du  côté  de  l’hydrogène  et  négativement du  côté  de  l’oxygène.

Cette  molécule  d'eau  peut  se  re-décomposer  naturellement  selon  la  réaction  suivante  : 

Toutes  les  solutions  aqueuses  ( ainsi  que  l’eau  supposée  pure )  contiennent  des ions hydroxyde  OH-  et  des  ions  hydrogène  H+.

 

Plus  il  y  aura  d'ions  hydrogène (H+)  dissous  dans  l'eau,  plus  le  pH  sera  élevé.

Le  potentiel  hydrogène,  noté  pH,  mesure  l'activité  chimique  des  ions  hydrogène (H+)   présents  dans  l'eau,  c’est  à  dire  si  une  eau  est  plutôt  "ACIDE"  ou  plutôt  "BASIQUE"  (ou  alcaline).

  

Lorsqu’une  solution  est  NEUTRE,  il  y  a  autant  d’ions  hydroxyde  OH-  que  d’ions hydrogène  H+,  le  pH  est  égal  à  7.  L'eau  "PURE",  bien  qu'il  soit  impossible  de  la  trouver  ainsi  à  cause  de  son  pouvoir  solvant,  a  un  pH  de  7.

 

Les  ions  hydrogène  H+  sont  responsables  de  l’acidité  d’une  solution  :  lorsqu’ils  sont  plus  nombreux  que  les  ions  hydroxyde  OH-,  la  solution  est  ACIDE,  le  pH  inférieur  à  7.

 

Inversement  les  ions  hydroxyde  OH-  sont  responsables  de  la  basicité  d’une  solution  : 

lorsqu’ils  sont  plus  nombreux  que  les  ions  hydrogène  H+,  la  solution  est  BASIQUE, 

le  pH  supérieur  à  7

 

 Une  eau  trop  acide est  AGRESSIVE  et  augmente  les risques de CORROSION

 

Une  eau  trop  basique  est  INCRUSTANTE  et  augmente  les risques  d'ENTARTRAGE.

Le  pH  est  une  valeur  abstraite  (unité  pH).  C'est  une  échelle  logarithmique  qui  varie  de  0  à  14  et  qui  traduit  l'acidité  ou  l'alcalinité  d'une  solution,  la  neutralité  étant  à  pH 7.

 

"LOGARITHMIQUE"  ?  Qu'est-ce  que  cela  veut  dire ?

Cela  signifie  qu'un  corps  avec  un  pH 5  est  10  fois  plus  acides  qu'un  corps  avec  un  pH 6,

et  100  fois  plus  acide  qu'un  corps  avec  un  pH 7.

 

A  titre  informatif,  le  pH  des  eaux  naturelles  varie  généralement  entre  6,5  et  9.

 

La  seule  mesure  du  pH  ne  donne  aucune  indication  définitive  sur  le  comportement  d’une  eau.

Il  faut  aussi  connaître  la  valeur  du  TAC  (teneur  en  bicarbonates)  et  du  TH  ( dureté  ou  teneur  en  calcium,  potassium  et  magnésium).

 

En  effet,  l’agressivité  ou  le  caractère  incrustant  de  l’eau  est  lié  principalement  à  ces  trois  paramètres,  sachant  que  la  salinité  totale  et  la  température  interviennent  également.



Vidéos  :  Mesure  du  pH


L'alcalinité  ou  TAC

Le  TAC  :  Titre  Alcalimétrique  Complet  ( couramment  appelé  "Alcalinité" )  représente  la  concentration  en  ions  carbonates,  bicarbonates  et  hydroxydes  présents  dans  l’eau.

 

Rappelons  que  la  présence  d'ions  hydroxydes,  carbonates  et  bicarbonates  dans  l'eau  provient  de  la  transformation  d'une  partie  des  molécules  d'eau.

 

Le  TAC  permet  de  stabiliser  le  pH  à  la  valeur  recommandée ;

c’est  ce  que  l’on  appelle  le  « pouvoir  tampon ».

 

Il  s'exprime  également  en  degré  français  (°F).

 

Une  eau  ayant  une  valeur  de  TAC  correcte  aura  donc  un  pH  relativement  stable.

 

Pour  avoir  un  pouvoir  tampon  suffisant,  il  est  recommandé  d’avoir  un  TAC  compris

entre  8 °F  ( 80 mg / l )  et  14 °F  ( 140 mg / l ).

 

En-dessous  de  ce  seuil,  le  pH  risque  de  rester  bas.

Au-dessus  de  ce  seuil,  le  pH  risque  d’être  trop  élevé  et  "ENTARTRANT".

 

L’eau de pluie (acide) peut contribuer à la diminution du TAC.

La  Conductivité  de  l'eau

La  conductivité  de  l'eau  définit  sa  capacité  à  laisser  circuler  facilement  le  courant  électrique.

 

Elle  se  mesure  en  "Siemens par mètre"  ( S / m).

C'est  le contraire  de  la  résistivité,  plus  couramment  utilisée  par  les  électriciens,  qui  s'exprime  en  ohm mètre  ( Ω . m ).

 

 La  conductivité  quantifie  la  concentration  globale  en  ions   hydrogène  ( H+)  dissous  dans  l'eau.

 

Plus  la  minéralisation  de  l’eau  est  élevée,  plus  la  concentration  en  ions  dissous  est  élevée

et  plus  la  conductivité  électrique  est   grande.



Vous  pouvez  aidez  nos  élèves  dans  le  cadre  de  la  taxe  d'apprentissage ?

Cliquez  ici

google-site-verification: google5d19ba53a23d3833.html