CALCAIRE  &  ENTARTRAGE


Le  calcaire  est  très  présent  à  l'état  naturel  en  France.  Le  pouvoir  solvant  de  l'eau  dissout  le  calcaire,  composé  de  calcium  et  de  magnésium

 

Ainsi,  lorsqu'on  remplit  d'eau  une  installation  de  chauffage,  on  y  introduit  une  quantité  de  calcaire.  Celle-ci  varie  en  fonction  de  la  dureté  de  l'eau.

 

Lorsque  l'eau  est  chauffée,  le  calcaire  se  dépose  dans  les  canalisation  et  en  des  endroits  particuliers  du  circuit.

 

Cela  peut  provoquer  :

  • la  réduction  du  diamètre  des  canalisations  :  augmentation  des  pertes  de  charges  et  surconsommation  électrique  du  circulateur
  • la  diminution  de  l'échange  thermique  :  baisse  d'efficacité  de  l'installation  et  surconsommation  énergétique
  • dans  le  pire  des  cas,  engorgement  complet  de  l'installation  :  arrêt  du  générateur  de  chaleur  (chaudière, PAC...)
  • dans  un  ballon  d'eau  chaude,  détérioration  anticipée  de  l'anode  en  magnésium
  • dans  un  chauffe-eau  électrique,  détérioration  de  la  résistance  électrique  (si  résistance  blindée)
  • colmatage  et  blocage  des  circulateurs  et  des  vannes  de  régulation

Vidéo


Titre Hydrotimétrique  (T H )  :  DURETÉ  DE  L’EAU

L'expression  "dureté  de  l'eau"  est  issue  du  langage  populaire  et  caractérise  la  difficulté  rencontrée  lors  de  la  lessive  :  les  eaux  nécessitant  beaucoup  de  savon  pour  obtenir  de la  mousse  sont  réputées  "dures".

 

La  dureté  de  l'eau  est  également  appelé  Titre  Hydrotimétrique  (TH).

 

C'est  la  teneur  en  calcaire  de  l'eau.   Elle   se   mesure   en   degré  français  (°F)

 

Un  degré  français  °F   correspond   à   une   teneur   de  10 mg  de  carbonate  de  calcium  par  litre  d'eau,  ce  qui  correspond  à  10 ppm.       (ppm :  particules  par  million)

Une  eau  douce  est  une  eau  corrosive  qui  favorise  la  formation  de  fuites.

On  dit  que  c'est  une  eau  "AGRESSIVE".

 

Une  eau  dure  est  une  eau  qui  contient  une  forte  teneur  en  CALCAIRE.

On  dit  que  c'est  une  eau  "INCRUSTANTE".

 

L'idéal  est  d'avoir  une eau  légèrement  calcaire.  Une  fine  couche  de  calcaire  sur  les  surfaces  métalliques les protége de la corrosion.  Surtout  dans  le  circuit  de  chauffage  où  l'apport  de  calcaire  se  limite  à  celui  introduit  avec  l'eau  de  remplissage.


Aujourd’hui la dureté de l’eau ne fait pas l’objet d’une norme,

mais la recommandation se situe entre 10 et 15°F.




Mesure  de  TH

avec   3   flacons

Mesure  de  TH

avec  un  seul  réactif




Vous  pouvez  aidez  nos  élèves  dans  le  cadre  de  la  taxe  d'apprentissage ?

Cliquez  ici

google-site-verification: google5d19ba53a23d3833.html